Dernières infos


Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Articles populaires


Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Faune d'Ain Séfra

 

Faune sauvage:

L'inventaire des mammifères a été réalisé au cours de visites de prospection de terrain (observation directe , indices de présences ) à partir des enquêtes auprès des nomades et des données au niveau des services de foret de la région . Les travaux de Kowalska (1991) et Mostefei (202) ont servi comme données de base;34 espèces de mammifères sont recensées à travers la région d Ain Séfra . Elles appartiennent à 6 ordres et réparties en 21 familles ( voir tableau ).  Les insectivores sont représenté par 4 espèces , les chiroptères par 6 espèces ,les carnivores par 8 espèces, les artiodactyles par 3 espèces, les rodentia par 13 espèces et les lagomorphes par une seules espèces.

Liste des mammifères de la région d'Ain Séfra

En Comparant la région d'Ain Séfra au parc national de Belezma(10 espèces: Athmani 1988),la réserve naturelle de Babor(10 espèces: Mordji 1988),la réserve cynégétique de Moutas,Tlemcen(16 espèces: Mostefei 1996),le parc national de Djurdjura(14 espèces: Sayah 1988) et la Zone de Djebel El achach Saida(14 espèces: Talbi 1989); Nous remarquons que l'extrême ouest d'Ain Séfra est très riche en espèce mammaliennes de point de vue diversité. la bande frontalière Algéro-Marocaine est caractérisée par la présence de deux trésors biologiques d'une grande importance écologiqu et économique(cynégétique),il s'agit de:

La Gazelle de cuvier (Gazelle cuvieri) La Gazelle de cuvier (Gazelle cuvieri)

On la rencontre dans les massifs montagneux de la bande frontalière. Elle cherche la quiétude dans ces biotopes;fréquente les vallées el les dayas en quête de la nourriture. La gazelle vit en petit groupes de 5 à 6 individus ou en solitaire,et rarement plus de 8 .On la rencontre aussi dans les terrains accidentés des zones montagneuses généralement boisés. Dans les monts à foret claires de pin d'Alep ,taillis de chaîne vert et dans les steppes à alfa. Elle se nourrit généralement de graminées. Cette gazelle se dresse sur les pattes postérieures pour atteindre le feuillage des arbres et arbustes. Les mise bas ont lieu en Avril-Mai. Elle donne un petit, des fois deux mais très exceptionnellement trois.

Mouflon à manchettes (Ammotragus lervia) Mouflon à manchettes (Ammotragus lervia)

Animal noble de la région très recherché par les chasseurs,fait actuellement l'objet de braconnage par les nomade et parfois par des gens des pays de golf .Cette espèce disparue de plusieurs endroits de la région d'Ain Séfra (Djebel Aissa ,djebel M'zi) par conséquence de la forte pression anthropique. Durant les sorties sur terrain,  les chercheurs(1)ont pu observé le mouflon et trouvé ses indices de présence.

*La première observation de dix sept individus sur les les sommets des collines de OUED BEL BRAHIMI en 2000.

*La deuxième observation de deux site de repos et les traces de deux mouflons sur le sommet de DEJEBEL DJEHAF en Août 2001.

* la troisième observation d'un sub-adulte traversant la daya d'EN-NOUFEIKHA vers DJEBEL ARAOUIA.

*La quatrième observation d'une trace d'individu à DAYAT HAMMOU à EN-NOUFEIKHA en décembre 2002.

Le mouflon à manchette semble fréquenter les montagnes se trouvent à 'est de la bande frontalière par rapport au village d'OULAKAK . le mufon,seul représentant sauvage des caprins en Afrique,est un animal sédentaire qui vit en petit groupes familiaux composés de 3 à 16 individus à hiérarchie linéaire. Certains males âgés sont solitaires. L'habitat des mouflons à manchettes est limité aux zones montagneuses arides et semi arides, à parois rocheuses escarpées. Ce sont des grimpeurs et des sauteurs remarquables, le mouflon se nourrit de graminées, de herbacées et des arbustives. Quand il en a la possibilité,il s'abreuve quotidiennement .Si sa nourriture n'est pas sèche et si le temps n'est pas chaud,il peut rester plusieurs jours sans boire .En été ,il est surtout actif le soir au coucher de soleil, la nuit et pendant les heures fraîches tôt le matin. La gestation dure 150 à 165 jours. Il peut avoir deux portées par an ,constituées d'un seule jeune et exceptionnellement deux. La maturité sexuelle est atteinte vers un an et demi.

(1) M. Ouragh Abdelkader et ses coéquipiers

Il est à souligner que la gazelle de l'atlas(de Cuvier) et le mouflon à manchette malgré leurs

statuts d'espèces protégées,continue de subir une forte pression anthropozoogène à longueur

d'année à savoir un braconnage intensif,une compétition par d'énorme cheptels d'ovins et la

dégradation du milieu naturel.

 

Espèce mammaliennes steppiques

 

Hérisson du désert(Paraechinus aethiopic) Hérisson du désert(Paraechinus aethiopic)

Ce hérisson semble se rencontre d'avantage à proximité des zones habitées par l'homme que dans le vrai désert. On le trouve dans les jardins,vergers,cultures,et toutes zones à végétation arbustive ou buissonnante. C'est un animal nocturne,assez bruyant(souffle). il se nourrit d'insecte,mais aussi par la capture de petit rongeurs et complète son menu avec du fruit(raisin) et de diverses graines. Au bout de nuit, l'hérisson retourne dans son gîte,cavité,trou dans un mur,espace dans un éboulis,ou terrier de rongeur. les portées comprennent de 1 à 5 jeunes.

La Zorille(Poecilictis libyca) La Zorille(Poecilictis libyca)

Cette espèce fréquente les collines sud, Djebel Es-Sabaa jusqu'à Djebel Rass Ouled Maamar sur l'extrémité de la bande coté Maroc  .C'est une espèce crépusculaire et diurne;se caractérise par plusieurs périodes de repos et d'activités en 24 heures .La zorille se nourrit surtout des muridés,des insectes,petits oiseaux,lézard ,des petits rongeurs jusqu'à la taille du lapin, et parfois des batraciens. c'est un animal qui peut habiter tout les paysages,du moment qu'il y a des abris (fentes,crevasse...etc.). La femelle peut avoir 2 à 3 portées annuelles,la première entre février et mars avec 4 à 12 petits; les petits naissent aveugles,nus,dans un nid caché et bien rembourré. la gestation dure de 33 à 37 jours

Le Goundi du sahara(Ctendactulus gundi) Le Goundi du sahara(Ctendactulus gundi)

Cet animal fréquente les collines de Gouachiches,très abondant au niveau de Djebel Es-sabaa,à l'extrémité de dayet Ben Chakroun à cause de l'abondance des carnivores surtout le forestier et quelques rapaces. le Goundi du sahara vit en petite colonie dans des sites rocheux constitués de très gros bloc (falaise,Djebel,Hamadas).Il ne creuse pas de terriers mais s'abrite sous les rochers où il établi son nid. Son activité est uniquement diurne et conditionnée par la présence du soleil,un ciel nébuleux provoque sa retraite .Cet animal semble craindre l'humidité,celle ci parait néfaste pour son pelage souple, qui est normalement entretenu par des brossages répétés à l'aide des brosses poil portés par les doigts ( Leberre,1989). Le Goundi est un animal herbivore qui se nourrit de Chinopodiacées,de légumineuses, de graines...etc. Il semble avoir deux période de reproduction en janvier et avril, 2 à 4 petits par portée. Les principaux prédateurs qui menace cette espèce sont les rapaces diurnes ,et éventuellement les carnivores.

La Gerboise Saharienne(Jaculus jaculus) La Gerboise Saharienne(Jaculus jaculus)

C'est une espèce strictement nocturne qui fréquente des milieux variés (steppe,erg,hamada,montagne,zone rocheuses) éloignés de la présence humaines .les individus son généralement solitaires et dispersés sur de grandes surface .Elles  se déplacent par bonds et peuvent effectuer de long trajets nocturnes (jusqu'au 14 Km) au cours des quels elles s'alimentent . Leurs nourritures, à base de graines,feuilles et pousses diverses, est complétée par des insectes .La prise de boisson ne semble pas importante si l'alimentation est riches en eau .Pendant le jour ils se réfugient dans un terrier à galerie simple d'environ un mètre de longueur dont l'orifice est refermé derrière l'animal. La gestation est en moyenne de 4 à 5 jours avec une portée de 2 à 10 jeunes,les naissances se font surtout en octobre et novembre.

Cette espèce est très abondante dans la région. Elle est très recherchée par les enfants des nomades et subisse une forte chasse pour sa bonne chaire


Rat des sables(Psammomys obsus) Rat des sables(Psammomys obsus)

Cet animal se trouve dans les biotopes à végétation abondante(lits d'oued, dépressions ,dayas ,et sebkhas); il vit en petite colonies. Il est diurne. Son terrier est généralement établi sous circulaires avec des chambres spécialisées (réserves, nids ,latrines). C'est un herbivore strict,agressif quand il est capturé

 

Autres mammifères


Hérisson d'Algérie(Irinaceus algirus) Hérisson d'Algérie(Irinaceus algirus)

Le plat préféré de cette espèce c'est les fourmis,Messor,Tapinoma,et Cataglyphis, les cléoptères Carabidae et Tenebrionidae,et certains petits vertébrés;en général se nourrit  d'insectes et mollusques .L'hérisson fréquente des zones ayant un minimum de végétation (broussailles, lit d'oued ,Jardins); c'est un animal nocturne et bruyant,il souffle et grogne fortement .Cette espèce est très recherchées par les riverains pour la lutte biologique contre les insectes notamment les scorpions Buthus Occitanus, de ce fait, la plus part des riverains possèdent un hérisson dans leurs maisons

Le sanglier (Sus scrofa) Le sanglier (Sus scrofa)

Appartenant à l'ordre de des artiodactyles,famille des suidés,le sanglier est un animal très abondant au niveau de la bande frontalière Algéro-Marocaine . On le rencontre dans les différents biotopes surtout les endroits humides tel que les oueds, comme Oued Ain Rahou, Oued Es-sabaa ,Oued Ouzeght et Oued Gouachiche. Cet animal n'est pas chassé par les nomades sauf dans le cas où il dévaste leurs cultures.

La hyène rayée (Hyene hyena)

C'est un animal qui vit seul ou en petits groupes familiaux , il fréquente les zones aride et semi-aride, souvent à proximité des campements ou agglomérations et des cultures . La hyène est active la nuit et effectue de longs déplacement. Ces derniers sont limités par la présence obligatoire de points d'eau. Le jour, la hyène s'abrite dans un terrier emprunté ou dans des cavités La hyène rayée (Hyene hyena) naturelles. Elle accumule les os non consommés de ses proies. Elle se nourrit de cadavres, mais aussi de petites proies         ( Leberre 1989). La mise bas se fait au printemps ,la gestation dure 3 mois ,les portées comprennent 2 à 4 jeunes et naissent dans un terrier ou un trou de rocher. Le male participe à leur élevage.  Les femelles les allaitent plusieurs fois par nuit. L'allaitement dure plus d'un an bien que des aliments solides soient absorbés beaucoup auparavant,elle leur apporte à manger (Haltenorth &Diller ; 1985) ; La hyène fréquente la région d'Ain Séfra ,elle a été observée plusieurs foi dans des différents endroits. Kowalski et Kowalska (1991) ont observé une hyène momifiée dans un gîte à Ain Ouarka. Ils ont fait une autre observation directe de l'animal à Br izina environ 60 K m au sud de Ain Ouarka. Dans la bande frontalière ,plusieurs nomades ont observé directement cet animal au niveau de Oued Es-Sbaa et Djebel Djehaf. Selon certains nomades ,la hyène fréquente les collines de Gouachiche ; Effectivement, des empreintes ont été trouvées d'hyène dans la zone de Djallila et un gite à Djebel Rass Ouled Maamar contenant des ossements appartenant à des proies diverses.

Le Chacal doré (Canis aureus) Le Chacal doré (Canis aureus)

Cet animal se rencontre dans l'ensemble des biotopes de la bande frontalière,il présente une activité diurne où il n'est pas dérangé, mais essentiellement son activité est nocturne et crépusculaire. En recherchant la nourriture , il peut constituer un danger sur les faons des gazelles et les adultes et/ou blessés. On peut l'observer durant le jour lorsqu'il prend des bains de soleil .Il est considéré comme le principal prédateur de la gazelle au niveau d'En-nefouikha.

Le Renard roux (Vulpes vulpes) Le Renard roux (Vulpes vulpes)

Animal à activité nocturne et crépusculaire, rarement observé. Il mène une vie en solitaire vu sa rareté et la difficulté pour l'accès à la nourriture surtout avec l'abondance du chacal, et ce malgré la richesse relative du milieu en proies.

 

Le Chat forestier (Felis Sylvestris) Le Chat forestier (Felis Sylvestris)

Cet animal fréquente apparemment la bande frontalière Algéro-Marocaine.On peut l'observer avant 10:00 h et après 17:00 notamment au crépuscule. la présence d'eau et du lièvre peut justifier leur abondance à Oued Es-sbaa . Dans les années 90 ,il était très abondant au niveau de la zone Benchakroun où le Goundi qui n'y existe aujourd'hui était présent.

La Genette (Genetta genetta) La Genette (Genetta genetta)

Cet animal a une activité nocturne, sa présence et confirmée par les indices de présence et les attaques aux poulaillers. La plupart  des carnivores tels que le chacal, la genette , renard et chat sauvage sont touchés par des produits toxiques (poisons) utilisés pour lutter contre les chacals. Ces produits sont mis dans les cadavres des animaux domestiques morts. L'année 1997 marqua un véritable massacre de carnivores .Les nomades n'ont arrêté l'utilisation de ces produits que lorsque leurs vaches ont été intoxiquées par les ossements de cadavres

Le Lièvre brun (Lepus capenis) Le Lièvre brun (Lepus capenis)

Cet animal très abondant dans la bande frontalière Algéro-Marocaine .Il fréquente l'ensemble des biotopes. il s'agit d'un herbivore à activité nocturne,il cherche la nourritures dans les oueds et les chaabas .La période de repos est dans les milieu ouverts  tels que les dayas, les nappes alfatières au printemps, les ensemble dunaires à retam,zizphus et/ou sous les petites pierres ou pied des colline en hivers.


Le Porc-épic (thistrix cristata) Le Porc-épic (thistrix cristata)

Au niveau de la zone Ouest de Ain Séfra, le porc-épic fréquente les endroits rocheux, son habitat est composé de terriers naturels ou creusés sous un amas de pierres .L'activité de cet animal est nocturne,il est herbivore .Durant les saisons où la nourriture naturelle est insuffisante; il va s'alimenter dans les cultures agricoles en causant parfois d'importants dégâts.

Sa chaire est  très appréciée chez les riverains, raison pour laquelle il continue d'être toujours victime de braconnage.

 

Conclusion

Les espèces inventoriées ne sont pas exigeantes en habitat. Elles fréquente toujours les biotopes. La nuit,elles s'approchent des habitations à la recherche de l'alimentation,le jour se cachent plus loin dans la bande frontalière, au niveau de colline,djebels, et dayas. Les mammifères inventoriés sont caractérisés par la présence d'un nombre important de rongeurs, ces derniers trouvent un sol meuble et une grande disponibilité alimentaire.

La sécheresse prolongée et l'homme par son impact négatif sont les ennemis les

plus redoutables des mammifères sauvages .Le manque d'eau a obligé plusieurs espèces de

quitter leurs biotopes et descendre auprès des habitations et des cultures pour s'abreuvoir des

eaux  de rivières et des sources naturelles. ce qui les rendent des proies faciles pour les

braconnier. Nous signalons que sur les 34 espèces inventoriées au niveau de la région d'Ain Séfra,

17 sont protégées par le decrét n° 83-509 du 20 Août 1983.

Le Porc-épic (thistrix cristata)

Au niveau de la zone Ouest de Ain Séfra, le porc-épic fréquente les endroits rocheux, son habitat est composé de terriers naturels ou creusés sous un amas de pierres .L'activité de cet animal est nocturne,il est herbivore .Durant les saisons où la nourriture naturelle est insuffisante; il va s'alimenter dans les cultures agricoles en causant parfois d'importants dégâts.

Sa chaire est  très appréciée chez les riverains, raison pour laquelle il continue d'être toujours victime de braconnage.