Dernières infos


Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Articles populaires


Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Flore d'Ain Séfra

Le déclin du pistachier de l'atlas et le pin d'Alep au niveau de la région d'Ain Séfra est dû d'abord à des raisons économiques et à des budgets investis très limités dans la production,

a régénération et l'entretien des arbres naturelles des dayas. Parmi les facteurs ayant contribué à la dégradation de ses deus espèces végétaux on peut citer :

1-L'exploitation anarchique des pistachiers comme fourrage et bois de chauffage par les bergers et la population locale.

2- Le pâturage empêchant la régénération naturelle et le développement dans cette région semi-arides

Une meilleure connaissance des problèmes et des facteurs du déclin notamment de ses deux

espèces contribuera à la protection de la  biodiversité et à une meilleure régénération de ces espèce

 

NB: L'Eucalyptus et Le jujubier sauvage sont aussi menacées que les deux espèces précédentes.


I)Le pin d'Alep Pinus halepensis

pin d'Alep Pinus halepensis Écorce Aiguilles et cône

Le pin d'Alep (Pinus halepensis) est un conifère de la famille des Pinacées. C'est le botaniste écossais Philip Miller qui lui donna abusivement ce nom scientifique, en 1768. En effet, c'est le Pinus brutia qui pousse essentiellement dans la région d'Alep

Description :

C'est un arbre qui peut atteindre 20 m de haut, au tronc généralement tortueux, à l'écorce lisse et grise au début, puis épaisse et crevassée tournant au rouge-brun avec les années. Les aiguilles sont fines et souples et groupées par deux. Elles mesurent de 5 à 10 cm de long.Les arbres jeunes ont une forme assez régulière. Les plus âgés, dégarnis à la base, ont un houppier plus dispersé, une cime irrégulière et peu dense.

Caractéristiques

  • Organes reproducteurs
    • Type d'« inflorescence » : cône
    • Répartition des sexes : monoïque
    • Type de pollinisation : anémogame
    • Période de floraison : mai
  • Graine
    • Type de « fructification » : cône
    • Mode de dissémination : anémochore
  • Habitat et répartition
    • Habitat type : bois méditerranéens sempervirents
    • Aire de répartition : méditerranéen

Répartition

Cet arbre est spontané sur les bords de la Méditerranée : assez commun en Afrique du Nord, Espagne, et Italie, on le trouve aussi à l'est : Israël, Jordanie, Liban, Syrie, Turquie, Grèce, Albanie, Croatie, Ukraine etc. et a été introduit en Californie. On le trouve en France dans la région méditerranéenne, en dessous de 800 m, dans les régions de garrigue. Jugé envahissant, le pin d'Alep est pourtant le seul grand arbre à pousser facilement et naturellement dans la roche calcaire et sèche du littoral méditerranéen, en plein soleil et face aux embruns.Outre l'avifaune, le pin d'Alep héberge notamment: le mulot, l'écureuil, la cigale, la chenille processionnaire du pin et le bombyx du pin.

Propriétés et utilisations

Les pêcheurs se sont longtemps servis de son écorce pilée et bouillie, dont les tanins renforçaient et teignaient les filets. Son bois souple et dur fut utilisé pour l'étayage des mines, la construction navale et la charpenterie.Les Grecs utilisent sa résine pour parfumer la retsina, un vin local ; et les Tunisiens parfument leur thé avec ses pignons.

II)Pistachier de l’Atlas Pistacia atlantica

Pistacia atlantica

Pistacia atlantica

Famille : Anacardiaceae

Genre : Pistacia

Espèce : Atlantica

Origine : Pistachier  de l'Atlas ; Afrique Septentrionale

Description :Pistacia atlantica:Pistachier de l’Atlas ; Afrique Septentrionale. Arbre de croissance rapide, 12-15 mètres, port élégant, cime ample, touffue. Feuille à pétiole ailé. Fleurs purpurines, en panicule pyramidal, fruits abovoïdes, jaunes, puis bleu foncé à complète maturité.

III)Eucalyptus astringens

L'Eucalyptus astringens appartient a la famille des Myrtaceae. Originaire d'Australie, il peut atteindre 10 à 15 mètres de hauteur et peut être utilisé à un but ornemental

IV)Jujubier sauvage


Le jujubier sauvage ou jujubier de Berbérie appelé également jujubier des Lotophages (Ziziphus lotus) appartient au genre Ziziphus de la famille des Rhamnacées.

Le « Ziziphus lotus » est encore cultivé en Sicile et dans le sud du Portugal, de l'Espagne. Il est utilisé comme porte-greffe du Ziziphus jujuba ou en buisson épineux pour former des haies défensives. Il est très bien adapté à son milieu naturel et supporte des conditions sévères de sécheresse.

Il donne de petits fruits dont la drupe sphérique a la taille d'une prunelle, tout à fait intéressants appelés jujube