Dernières infos


Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Articles populaires


Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Warning: Creating default object from empty value in /var/www/vhosts/arcencieldz.org/httpdocs/modules/mod_mostread/helper.php on line 79

Désertification

Introduction:

Ain Séfra et les Ksour avoisinants sont affrontés à ce phénomène directement. Ain Séfra est adossée au massif du Djébel Mekter, en avant duquel s'étend une ligne de dunes longues de 15 à 20km.Ces dunes sont le résultat de l'érosion , c'est les premières dunes aperçus par les gens en provenance du nord-ouest ;D'ailleurs il faut faire 300 km au sud (Taghit) pour voir de tels dunes .Le deuxième facteur qui contribue à l'aggravation de la situation c'est bien l'homme ,notamment la destruction du couvert végétal (drine ,remth....)qui protège les sols contre l'érosion ,Le déboisement des arbres qui maintiennent le sol ;et surtout le manque du sérieux et l'appui au mouvement de volontariat mené par les habitants.

Quelles sont les causes de la désertification?

Deux types de causes sont à l'origine ou susceptible de mener à la désertification : les causes directes qui sont les variations du climat et les activités humaines, et les causes indirectes qui peuvent créer des situations susceptibles de conduire à la désertification (le déplacement des réfugiés pendant les périodes de conflits, une utilisation des sols ou une protection de l'environnement inadaptée, des facteurs socio-économiques et politiques spécifiques, etc.).

desertification Un arbre au milieu des dunes d'Ain Séfra © COPYRIGHT arcencieldz.org disertification Hydra:destruction du couvert végetal (drine..) pour batir des logement © COPYRIGHT arcencieldz.org disertification EL GHABA une petite forêt qui protège le Ksar d'Ain Séfra du mouvement de dunes. © COPYRIGHT arcencieldz.org desertification L'érosion détruit la magie de l'oasis de Tiout © COPYRIGHT arcencieldz.org ddesertiication Ksar asla envahit par les dunes © COPYRIGHT arcencieldz.org desertification Sfissifa ,le resultat de l'érosion et la mauvaise gestion du sol. © COPYRIGHT arcencieldz.org

1. Les causes directes :
A) Variations du climat

L'aridité : la persistance de températures élevées favorise l'apparition de sécheresse qui bloque les cycles et le développement de la végétation.

Avant tout, il est nécessaire d'exclure de notre champ certaines régions du monde appelées déserts et qui sont caractérisées par une aridité et une hyperaridité « naturelle », comme c'est le cas au Sahara. La superficie totale des régions arides et hyperarides du globe est d'environ 25 millions de km². Mais l'aridité caractérise également de façon cyclique et à divers degrés d'autres régions de la planète.

L'aridité résulte de l'interférence de nombreux facteurs :

- La faiblesse, voire l'inexistence, des précipitations : de 0,5 mm à 250 ou 300 mm par an, selon le cas.

- La forte chaleur : de 30 à 40°C, le jour, au moins en été.

- La fréquence du vent : en général en milieu de journée.

De tout cela résulte une très forte évaporation : potentiellement, plusieurs mètres d'eau par an. On exprime en général cette aridité par l'indice xérothermique de Gaussen qui, combinant les facteurs ci-dessus énumérés, exprime le nombre de jours biologiquement secs dans une année :

- indice 0, pas de jour sec,
desertification tableau des indices © COPYRIGHT arcencieldz.org
B)Activités humaines

Les régions arides, semi-arides et subhumides sèches, sont caractérisées par des écosystèmes extrêmement fragiles, à sols pauvres et à faible productivité. Une exploitation non rationnelle des terres arides conduits à dégradation de la couverture végétale et l'exposition des sols à l'érosion éolienne et hydrique.

Les activités humaines liées aux systèmes d'exploitation des sols peuvent donc aggraver les effets du climat et conduire à la désertification.

Quatre catégories de causes :

-Le déboisement : causé par la recherche de bois à brûler. L'abattage des arbres expose le sol au soleil, au vent et à l'eau, ce qui, avec le temps, entraîne l'érosion.

-Les systèmes de culture : la progression sans entraves de l'agriculture et des utilisations industrielles même dans les terres sèches où la végétation est rare, par suite de l'accroissement de la demande de terres de culture et les pratiques de défrichement telles que la culture sur brûlis, l'exploitation des terres marginales et des sols pauvres, la réduction des jachères et le recours général aux méthodes de culture mécanique sont les usages agricoles responsables de la désertification.

-La surexploitation des pâturages : l'établissement de pâturages et l'usage incontrôlé de ces pratiques peut mener à la surexploitation des terres, qui est la principale cause de la dégradation des terres sèches.

-L'utilisation inadéquate des technologies d'irrigation : peut entraîner la salinisation, qui est une forme de dégradation des terres.

Les activités humaines qui entraînent la désertification sont principalement liées à l'agriculture :

• Le surpâturage détruit le couvert végétal qui protège les sols contre l'érosion

• Le déboisement détruit les arbres qui maintiennent la terre sur le sol. Le bois est la principale source d'énergie domestique (éclairage, cuisson) dans de nombreuses régions arides.

• Les mauvaises pratiques en matière d'irrigation entraînent une augmentation de la salinité, et assèchent parfois les cours d'eau qui alimentent les grands lacs. C'est ainsi que la superficie de la mer d'Aral et du lac Tchad, par exemple, a considérablement diminué au cours de ces dernières années.

• L'intensification des activités humaines participe à l'augmentation de l'effet de serre, et provoque le réchauffement de la planète. Au XXIe siècle, les terres arides devraient être particulièrement sensibles aux hausses de températures.
2. Causes indirectes

Si le déboisement, la culture excessive, l'utilisation abusive des pâturages et une mauvaise gestion des systèmes d'irrigation sont les causes directes de la désertification, elles se produisent le plus souvent dans des sociétés soumises à des contraintes et qui sont amenées à porter atteinte délibérément à leur environnement.

Ces facteurs sociaux, économiques et politiques encouragent ou forcent les gens à adopter des pratiques d'utilisation destructives des terres. Si cette pression n'est pas neutralisée, les efforts tendant à agir sur les causes directes ne produiront que des résultats de courte durée et les conséquences de la désertification ne feront que s'intensifier.

Ces pressions peuvent être réunies en 5 groupes : pression démographique, pression de la pauvreté, pression du régime juridique des terres, pression du nouvel ordre économique mondial, pression de la répartition inéquitable des ressources

• La pression démographique : l'augmentation de la population se traduit nécessairement par une hausse de la demande d'aliments, qui nécessite un accroissement de la productivité (rendement à l'hectare) ou de la production (superficie cultivée). Dans la plupart des cas, les sociétés choisissent d'accroître les superficies cultivées, en recourant souvent à des terres marginales ou fragiles fortement susceptibles de dégradation.

• La pression de la pauvreté : le manque de capital et de protection sociale, oblige les pauvres à répondre à leurs besoins immédiat et urgent souvent par une exploitation à court terme qui peut compromettre la stabilité et la viabilité à long terme des ressources. Parce que la pauvreté oblige les populations dont la subsistance dépend de la terre à surexploiter celle-ci pour s'alimenter, se loger et disposer de sources d'énergie et de revenus, la désertification est en même temps la cause et la conséquence de la pauvreté. Les pratiques du commerce international reposent sur une exploitation à court terme des ressources locales axée sur l'exportation, ce qui va à l'encontre des intérêts à long terme des populations locales. La pauvreté entraîne la désertification, qui à son tour conduit à la pauvreté.

• La pression du régime juridique des terres : l'insuffisance ou l'inadéquation de lois et réglementations d'accession à la propriété foncière, de protection et d'exploitation des sols et des ressources naturelles qui caractérisent nombre de pays concernés par le problème de la désertification favorisent une utilisation minière des terres et la recherche d'un bénéfice à court terme sans préoccupation de la perte à long terme..

• La pression du nouvel ordre économique mondial : La chute des prix des produits de base et les balances commerciales déficitaires peuvent encourager et même forcer les exploitants de terres sèches des pays en développement à dégrader leurs ressources en terres, dans une course visant à produire davantage pour accroître les revenus en baisse tirés d'une production de matières premières dont les prix sont en chute constante.

• La pression d'une répartition inéquitable des ressources : Les ressources en terres sont d'ordinaire réparties d'une manière inéquitable entre les hommes et les femmes, les petits producteurs et les grandes exploitations commerciales, les pasteurs et les exploitants de culture en plein champ.

Actions:
• Venir en aide de volontaires: Plusieurs initiatives de plantation des arbres étaient menées vainement par des volontaires pour lutter contre la désertification à Ain Séfra et embellir les rues(quelques unes étaient fructueuses notamment celles auprès des maisons).

• Fournir des arbres et créer des pépinières: Les arbres semblent être rares surtout en mars (Saison où la majorité des gens plantent des arbres) ; et la qualité d'arbre offerte est médiocre: les racines de quelques arbres sont nuisible pour les bâtisses.

• contribution des autorités: Une aide pour la plantation des arbres surtout pour les artères non habités et l'arrosage en fournissant des citernes d'eau.

• Sensibilisation des élèves d'écoles et des citoyen: La désertification est un phénomène devenu un soucis mondiale plus que locale et tous le monde est concerné, le citoyen doit impérativement contribuer à la lutte contre la désertification, c'est le rôle des associations et notre association fait et fera toujours de son mieux..

• Journées d'étude et de formation pour les agriculteurs: L'irrigation et l'utilisation des sols doivent être maîtriser par le Fellah pour éviter la dégradation du sol.

desertification Le paturage métriser à l'ahlaf Tiout © COPYRIGHT arcencieldz.org desertification La terre ferile et la bonne utilisation du sol. © COPYRIGHT arcencieldz.org desertification Lala Sfia veille sur la verdure de L'Ahlaf © COPYRIGHT arcencieldz.org desertification Le bon coté de l'utilisation du sol à sfissifa © COPYRIGHT arcencieldz.org desertification El Ghaba de l'hotel :Un barrage vert contre la désertification © COPYRIGHT arcencieldz.org desertification Ksar Tiout : Une connaissance parfaite de l'agriculture © COPYRIGHT arcencieldz.org